Famille

Comment calculer l’APL en 2022 ?

L’Aide Personnalisée au Logement ou APL est une allocation initiée dans le but d’aider financièrement les personnes à revenus modestes. Pour qu’elle soit le plus avantageux possible, elle subit des réformes. La dernière en date est entrée en vigueur au premier jour de l’année 2021 et elle a quelque peu modifié son mode de calcul. Dans cet article, on vous dit comment le calculer désormais.

L’APL en quelques mots

L’APL c’est trois aides financières : l’aide personnalisée au logement, l’allocation de logement social et l’allocation de logement familial. Toute personne pouvant justifier de revenus modestes peut se voir attribuer l’APL . Deux organismes se chargent principalement de cette tâche. La Mutualité Sociale Agricole (MSA)  et la Caisse d’Allocation Familiale(CAF). Le présent s’attribue en fonction du régime d’affiliation. De ce fait, les assurés du régime agricole doivent se référer à la MSA pour la demande d’APL et les autres vont à la CAF.

A lire en complément : Comment décorer un cartable ?

La nouvelle méthode de calcul de l’APL

Avant cette réforme, le calcul des APL prenait en compte les revenus année N-2. Ce temps est maintenant révolu et aujourd’hui l’APL s’obtient en se basant sur les revenus des 12 derniers mois. C’est dire donc que si vous bénéficiez de l’allocation des trois premiers mois de l’année, le calcul de vos droits prendra en compte les douze derniers mois de l’année écoulée.

Lire également : Est-ce que les psychologues sont remboursés ?

Cette nouvelle méthode de calcul nous ramène carrément aux années lycée où il fallait maîtriser des formules, déduire de nouvelles formules et calculer avec telle ou telle méthode. Une cohérence de mathématicien,  absolument ! Voyez par vous-même :

APL= L+C-PP             avec

L, le loyer principal par mois ;

C, le montant forfaitaire des charges et

PP, la participation personnelle des membres du foyer.

Cette dernière se trouve en se basant sur la formule suivante :

PP = PO + TP × RP     avec :

PO, la participation minimale du locataire ;

TP, le taux de participation personnelle et

RP, la différence entre les ressources du bénéficiaire et le montant forfaitaire.

Les exigences de l’aide financière

Que vous soyez locataire, colocataire, ou encore résident d’un foyer d’hébergement , vous pouvez jouir de l’APL. Bien-sûr le montant que vous percevrez est régi par divers critères. On distingue :

–          La composition du foyer

–          Les diverses ressources du foyer

–          Le patrimoine immobilier

–          Les capitaux

–          La situation professionnelle de tous les membres du foyer

–          La situation géographique de l’habitat

–          Les pensions alimentaires

–          Le coût du loyer

–          La date de signature du prêt

–          Le type de location.